Orient Express [CR du 12 mai]

Publié le par Gorthyn



Bon alors plantons le décors tout de suite... J'étais fatigué comme pas possible de deux semaines caractérisées par très peu d'heures de sommeil. Il faudra d'ailleurs peut être que j'ouvre une nouvelle catégorie d'article sur ce blog pour vous en expliquer la raison puisqu'il s'agit d'un jeu, mais vidéo cette fois-ci, qui m'a complètement envouté et me colle devant mon écran presque chaque soir entre 22H et 2H du matin, mais j'y reviendrai certainement bientôt.

Crevé disais-je et la soirée commençant à 21H, il était clair qu'endosser nos imperméable de colombo, ou se coller une fausse moustache d'Hercule Poirot, ça n'allait pas être du tout cuit. Notre première enquête sur ce même train nous avait juste mis en appétit le 30 mars dernier. Enfin, un train, un cerceuil roulant plutôt... C'est vrai quoi à la fin, si vous souhaitez vous débarrasser discrètement de quelqu'un, offrez lui un allé simple sur ce trajet (avec un peu de chance, le billet de retour sera en charge par la morgue) et vous devriez avoir gain de cause peut de temps après avoir dépassé Londres ou Paris.

Enfin bref, on allait pas non plus laisser filer l'assassin comme ça aussi facilement pour notre seconde enquête. Mais bon, je ne désespérais pas, même si nous n'arrivions pas à le coincer, on l'aura bien un jour lors d'une futur enquête, et pis même si c'est pas lui, il paira pour les autres... ;-))))

Bon, l'enquête commençait clairement à scinder notre équipe de détective en deux clans. Ceux qui se la jouait solo, en tirant systématiquement des indices perso (dé face rouge), et ceux, comme moi, qui partageaient naïvement leurs découvertes avec toute l'équipe (dé face verte).

Nicolas (une fois de plus en noir) a craqué nerveusement très rapidement dans la partie puisqu'il s'est rué au bout du premier tiers de la partie sur le premier "super indice" qui lui à couté 6 indices (en cas d'égalité entre les joueurs qui auraient découvert l'assassin, c'est bien évidemment celui qui l'a trouvé en ayant eu le moins d'indice).

Mon enquête avançait que très lentement. Ma représentation schématique de l'environnement du crime commençait à prendre forme mais rien de très concret. Je n'avais éliminé que 3 suspects sur 8. Elodie (en rouge) pris également la décision de lire ce fameux premier super indice. Nicolas voulu émettre très tôt son accusation. Ce qui surpris vraiment tout le monde car à ce moment de la partie, sauf à ce que Nicolas ait eu de très très bons indices (c'était possible vu qu'il avait eu pas mal de jets de dés rouge = indice que lui seul découvrait), il n'était pas du tout évident de désigner un coupable. A ce moment là du jeu, il me restait 3 suspects.

Tant qu'à ne pas trouver, je payais à mon tour 6 indices pour avoir cette fameuse indication. Pas de bol pour moi, la déduction qui était proposée, je l'avais déjà faite depuis en grande partie.

Par malchance, les deux indices cruciaux ont été découverts parmis les 3 derniers possible du jeu ! A ce moment là, cela fesait presque les 2/3 du jeu que Nicolas nejouait plus en attendant la solution de l'enquête... Et il pu se rendrecompte que son accusation était erronnée...

J'avais un autre nom que lui, Elodie en avait un troisième. Dans le soucis de ne pas dévoiler le scénario, je ne vais pas vous expliquer le pourquoi du comment, mais nous n'avons visiblement pas eu de chance donc dans l'ordre d'apparition des indices puisqu'étant dans le flou total, nous n'arrivions pas à réellement faire des éliminations de suspect qui nous auraient conduitent au nom de l'unique assassin (bon sauf Nicolas, mais sa déduction était fausse puisqu'un des 3 dernier indice a innocenté son suspect). Finalement, seule Elodie découvrit l'identité de l'assassin. Une de mes déduction a du être fausse puisque j'ai été ammené à l'inocenter , mais je ne fût pas le seul dans ce cas.

Dans Orient Express, il faut être méthodique, mais surtout patient. C'était la seconde enquête et il est clair que rien ne tombe tout cuit d'une part, et que contrairement à mystère à l'abbaye où il faut parfois un peu tatônner, parfois se lancer dans des accusations qui, si elles sont vérifiées en fin de jeu, vous rapporte des points de victoire, à Orient Express, c'est du tout ou rien. J'aurais donc tendance à penser que Nicolas s'est vraiment lancé trop tôt dans cette partie. Une fois de plus, vous vous retrouvez plongé dans un roman policier où chaque détail peu compter... ou pas ;-))) vous obligeant soit à noter des tonnes de trucs, soit à ne rien avoir sur votre feuille de note et se sentir un peu à l'ouest. C'est pas évident de trouver le bon équilibre. Quoiqu'il en soit, pour les passionnés d'enquête avec une ambiance assez proche des romans d'Agatha Christie, Orient Expres est un bon moyen de passer un très bon moment et ce, jusqu'à 6 joueurs en même temps.

En tout cas, une fois que l'on y a gouté, on se pique au jeu et on souhaite toujours aller de l'avant. Il sera toujours temps de mieux briller lors de la prochaine enquête.

Publié dans CR de soirées jeux

Commenter cet article