Je dis M...

Publié le par Gorthyn

Les jeux abstraits attiraient toute mon attention il y a quelques années de cela. Cela était probablement dû, entre autre, à une méconnaissance des jeux de sociétés modernes. Les ayant ultérieurement découverts, je reconnais avoir délaissé les jeux abstraits au profit de ces derniers, et il m'est désormais très délicat de vouloir m'y intéresser plus que cela aujourd'hui.

Pourtant, il y en a de très bon. Un des points communs à tous ces types de jeux est bien souvent la simplicité et l'élégance des mécanismes qui en font toute leur âme. M fait bien partie de cette très agréable catégorie. Il serait donc dommage de bouder son plaisir sous prrétexte qu'aucun thème ne vient étayer ce jeu aussi addictif qu'accessible.

M est à la croisée des chemins entre un Quarto, où l'on tente de connecter des tuiles ayant au moins un critère en commun (sur trois possible), et un coloretto pour le décompte futé des points de victoire (2 couleurs seront décomptées comme points positifs, et les autres comme points négatifs : bref, mieux vaut ne pas trop se disperser dans les tuiles que vous allez récupérer au fil de la partie).

A votre tour de jeu, vous devez poser une tuile de manière orthogonale et adjacente à une précédente tuile déjà posée, en vous assurant qu'il y a au moins un des critères en commun avec chacune des tuiles que cette dernière jouxte. Plus il y a aura de tuile connectée par votre pose (une pour chaque côté : donc 4 tuiles connectées au mximum), plus vous aller récupérer des points de victoires "flottants", c'est à dire des points que les joueurs vont s'échanger entre eux (pour N côtés connectés, vous prenez N-1 points de victoire flottans à votre voisin de droite).

Pour finir sur les mécanismes, vous allez également déclencher des prises de tuile (en ligne ou colonne) qui vont vous permettre de récupérer des tuiles formant l'aire de jeu, constituant en fin de partie vos points (positifs et négatifs), en plus des points de victoires "flottants".

Le jeu est rapide, intéressant de 2 à 6 joueurs. Evidemment, plus il y a de joueurs, moins vous avez d'emprise sur le jeu (vous ne pouvez pas trop préparer votre coup du prochain tour quand on est à plus de 3 joueurs). Mais M permet d'attirer un panel assez large de joueurs, des occasionnels aux joueurs qui souhaitent se creuser le ciboulot par rapport aux déclenchements de prises de tuile. Comme tout jeu rapide proposant des règles simples à appréhender, M peut vite devenir addictif.

Publié dans Premières Impressions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

angelo 13/06/2006 20:50

Voilà bien un jeu Maudit de ma ludothèque; impossible de motiver qui que ce soit pour y jouer, je suis bien content que tu en parles, je vais re-tenter une sortie...