Galaxy Trucker : premières impressions

Publié le par Gorthyn

Lors du salon 2007 d'Essen, je m'étais un peu renseigné sur ce jeu. Mais quand je suis allé voir sur le stand de CGE à l'époque (Cf. photos ici, et ), le stand était toujours booké au point de ne pas avoir pu l'essayer durant les 4 jours. Quand j'observais les parties en cours, j'avais l'impression (à tort) qu'il s'agissait d'un jeu de gestion plutôt austère sur fond de SF. Personne n'avait l'air de s'enthousiasmer sur le coup, ce qui a fait que je n'ai pas pris le temps de pousser plus avant mes investigations sur ce jeu.

Novembre 2008, un an après donc, et après avoir découvert avec grand plaisirs Space Alert, je dois dire que ma curiosité s'est portée sur les autres jeux que Vlaada Chvatil a déjà pu faire éditer. Aussi, quand on m'a proposé de faire une partie de Galaxy Trucker, j'ai bien entendu accepté. Je découvre donc ces deux jeux dans l'ordre inverse où ils sont sortis.

Vlaada Chvatil m'a une fois de plus cueilli de par l'originalité de son jeu, et surtout... surtout, du plaisir que j'ai pu prendre durant ma partie. Si dans Space Alert tous les joueurs fond corps, ici dans Galaxy Trucker chacun va tenter de mener sa barque (enfin son vaisseau) au mieux, enfin,  moins pire que ses petits copains ;-)

Ca consiste en quoi ?
Le jeu se déroule en deux phases : la première consiste en la construction de son vaisseau à l'aide de tuiles carrées qui représentent des composants (réacteurs, laser, conteneur, poste de pilotage, boucliers, structure...). Il y a des contraintes de construction qui feront que l'on parviendra très rarement à faire le vaisseau parfait (et puis, parfait par rapport à quels critères : j'y reviendrai après). De toute manière, comme il s'agit d'une phase où tous les joueurs exécutent simultanément leur construction, c'est un peu la foire d'empoigne parfois. On aura en plus moyen de réduire un peu le temps de construction pour mettre un peu plus la pression à ses adversaires ;-)

La seconde phase va être le voyage dans l'espace de nos vaisseaux : voyage pendant lequel, il va falloir faire face à des pluies de météorites, des attaques de vaisseaux pirates, des colonisations de planètes, des courses intersidérales entre les vaisseaux de tous les joueurs... Chaque mission (manche/partie) va être en fait différente puisque un certain nombre (fonction de la difficulté recherchée) de cartes événements vont venir éprouver, le terme est bien choisi, les vaisseaux de tous les joueurs.

Il sera possible, pendant la phase de construction du vaisseau, de jeter un oeil sur ces événements, afin d'en optimiser sa configuration (qu'il soit le mieux adapté pour faire face aux événements donc). Il vous faudra parfois renforcer votre équipage, ou bien votre armement, ou bien au contraire être capable de stocker un grand nombre de marchandises, ou bien favoriser votre vitesse de pointe... On ne pourra pas être sur tous les fronts à la fois (même si on cherche un peu à le faire), et de fait, il faudra bien faire des choix, ceux qui seront les plus à même de retirer un maximum de points de victoire par rapport à la mission traversée.

Il sera possible de marquer des points en fonction des marchandises que l'on aura su récupérer, en fonction de l'ordre d'arrivée des vaisseaux à bon port (plus les missions sont longues, plus les points seront d'ailleurs importants), en fonction de "la qualité" de la structure de votre vaisseau en fin de mission... Il faudra savoir jouer sur l'ensemble de ces tableaux pour espérer tirer son épingle du jeu.

La prise en main
Une fois que l'on a compris à quoi servent chaque élément pouvant constituer les vaisseaux, et que l'on aura fait une première manche permettant de dérouler la cinématique d'une mission, la compréhension me semble vraiment aisée. Plus la difficulté augmente, plus il faudra savoir construire et mieux jongler avec un nombre plus importants de tuiles constituant son vaisseau, mais les principes de base ne changeront pas fondamentalement.

Un peu comme dans Space Alert, la seconde phase est globalement juste l'observation du film qui se déroule sous nos yeux, en ayant cette fois quelques petites décisions à prendre en fonction des divers événements : il sera parfois judicieux d'aller perdre du temps sur une planète même si vous n'avez rien à y faire, ou bien ne pas contrer trop fortement des vaisseaux pirates afin que cela ait des répercussions "intéressantes" chez vos adversaires ;-)

Ces choix restent limités mais encore une fois, on est plus dans une idée de scénario catastrophe où il faudra s'en sortir moins mal que ses petits copains. On est avant tout dans une atmosphère où l'on s'amuse du malheur des autres, où l'on croise les doigts très fort pour que les  pluies de météorites ne viennent pas toucher son propre vaisseaux pile poil à l'endroit le plus faible de sa structure... Et parfois, on a l'impression d'attirer la guigne, d'être un aimant à embrouille... Cela propose une ambiance plutôt joyeuse, tendue, hilarde parfois quand on voit les vaisseaux de ses adversaires se disloquer, ou bien être complètemet vide de tout pilote (suite aux attaques des pirates de l'espace)...

C'est destiné à qui comme jeu ?
Ici, il faudra savoir être efficace et perspicace pour savoir construire, en temps limité, son vaisseau tout en prenant en compte au mieux les événements que nous allons traverser dans la mission. Ce n'est pas du tout un jeu de gestion, ce n'est pas calculatoire, il n'y a pas de stratégie : c'est plutôt faire au mieux dans le temps imparti en terme de connexion de tuiles permettant de disposer d'une structure la mieux adaptée possible à la mission à venir.

Après, il faut savoir s'amuser des catastrophes qui vont nous arriver au milieu de nulle part. Tantôt, cela va bien se passer pour son petit vaisseau, tantôt on va avoir l'impression que le sort s'acharne sans avoir la possibilité de faire quoique ce soit... Mais cela illustrera sans doute avant tout que vous vous êtes précipité dans la construction de votre vaisseau sans vraiment tenir compte de la mission qui vous attendait.

Galaxy Trucker m'a finallement fait très agréablement penser aux jeux de mon enfance où l'on jouait avant tout pour s'amuser, et que chacun avait ses chances pour peu qu'il comprenne à minima quelques points clés dans la construction de son vaisseau. Il y a de la course intersidérale, des pirates de l'espace, des météorietes qui peuvent réduire en miettes votre vaisseau, une durée de partie plutôt courte (que l'on peut rallonger à sa guise en enchaînant les manche tout simplement)... Pleins d'éléments qui en font un jeu vraiment à part, sur un thème SF qui était quelque peu délaissé ces dernières années et qui après Space Dealer, Space alert ou encore Race for The Galaxy, revient sur le devant de la scène.

Dans le paysage ludique actuel où je ne cesse de traquer les jeux qui sortent du lot, qui sortent des sentiers tous tracés des jeux actuellement de gestion (cht'échange 2 cubes rouges contre 1 jaunes et un violet, pour marquer 3PV au lieu de 2), Galaxy Trucker saura ravir les joueurs qui veulent se détendre sans se prendre le chou, et qui souhaitent vivre de belles (ou terribles) histoires au fin fond de l'espace : je ne serais pas étonné qui'il rejoigne un jour au l'autre ma ludothèque pour l'atmosphère rafraîchissante qu'il souffle sur la production ludique actuelle.

Publié dans Premières Impressions

Commenter cet article

tom-le-termite 25/11/2008 04:10

voila. pas mieux. c'est exactement mon sentiment concernant ce jeu. un ovni qui fait plaisir. (woazin aussi)

Gorthyn 26/11/2008 13:53


Faut que j'arrête d'en parler sinon mon porte-monnaie va encore bailler ;-)


tom-le-termite 24/11/2008 20:56

je l'ai attendu pendant presque 1 an celui la. un pote l'avait ramené d'essen 2007 et je l'avais testé une fois. un petit bijoux de fun et de chaos, totalement a coté des jeux de cerveaux que je collectionne. rupture de stock, je l'ai enfin eu il y a 2 mois. le plaisir etait moins grand qu'a la decouverte, mais le fun reste bien present et mes joueurs occasionnels ne disent jamais non a une pluie de meteorites dans la gueule du voisin.

Gorthyn 24/11/2008 21:35



Personnellement, je crois que c'est aussi son côté décalé par rapport à la production ludique actuelle que Galaxy Trucker m'a cueilli. Il propose quelque chose de fun, pas prise de tête, et qui
fait passer un très atgréablement moment.


Je n'en ferais probablement pas 3 parties de suite, mais c'est vraiment un petit ovni ludique en quelque sorte qu'il me semble légitime d'avoir dans sa ludothèque.


Et complètement en phase sur le fait qu'une pluie de météorites dans la tronche, est toujours très agréable quand c'est celle du WOOOOAAAAAAAZZZZIIIIIIINNNNNNN !!!!! ;oP



ludo 22/11/2008 19:55

Attention Stéphane ! Tu as les connectiques à l’air !!!

Gorthyn 22/11/2008 22:52


Apparemment moins que vous autres qui avez eu du mal à trouver encore un pilote valide pour piloter vos coucou spatiaux en perdition ;-)


scand1sk 22/11/2008 18:26

J'ai aussi craqué sur Galaxy Trucker à Essen, alors que je ne savais pas qu'il était sorti en français… J'étais prêt à lacher 45€ chez RGG pour une version anglaise, quand je suis tombé par hasard sur le petit stand QWG, qui le proposait à 35€. Grand bien m'en a pris, j'adore ce jeu, tout simplement extrêmement ludique.

Gorthyn 22/11/2008 22:53



QWG fait de bons choix ;-)


Et je pense que je vais craquer d'ici noël, ou pour noël ;-)