Le monde du jeu : reportage photos & impressions

Publié le par Gorthyn

Vala, le monde du jeu c'est déjà fini. Je devais initialement y aller pour les 3 jours mais des contraintes de boulot ont fait que je n'ai pu m'y rendre que le samedi et le dimanche. Qu'à cela ne tienne, on fait avec ce qu'on a.

Alors tout d'abord, je vais rappeler le contexte. Le monde du jeu, si c'était sa douzième année d'existence, 2008 a vu la reprise de l'événément par Game-Fed. N'ayant pas connu les éditions précédentes, je ne ferai pas de comparaison. Si il n'y avait eu que ce salon, j'aurais fortement hésité à monter sur Paris rien que pour cela. Je ne pense pas non plus que j'aurais fait le déplacement juste pour le salon du jeu vidéo (j'ai pourtant été un bon mordu des jeux vidéo de 1980 à 1999 en gros...). Pour info, concernant les jeux vidéo, cela se réduit essentiellement désormais à la wii (mario kart, boom blox, wii fit...) et de manière épisodique quelques grosses séances de Gran Turismo 4. Voilà pour planter le décor.

Bref, sachant que le monde du jeu voulait repartir sur de nouvelles bases, que le salon du jeu vidéo était attenant au monde du jeu, je me suis dis pourquoi pas, allons-y.... Arrivé sur place, temps magnifique pour revenir mettre les pieds dans ce quartier dans lequel j'ai vécu un an (il y a de ça une douzaine d'années). Les lieux n'ont pas réellement changés et le plaisir de me retrouver là est bien présent.

A 10H le samedi matin, une foule assez importante fait le pied de grue devant l'entrée du salon du jeu vidéo. On l'évite sur la droite pour aller à l'entrée du monde du jeu. Et là, même si il y a un peu moins de monde, c'est déjà la foule tout de même. Une fois entré, on fait le tour. C'est la découverte des espaces aménagés du salon comme l'espace tournois, l'espace famille, l'espace jeux de rôle, l'espace jeux de carte à collectionner, etc... Quelques stands de jeux de plateau (Pygmoo, les éditions du Matagot, ...), de la figurine, du jeu de rôle, des illustrateurs, la très agréable ludothèque de Boulogne (toujours présente dans les événements du genre), des jeux d'adresse (carrom notamment), des forum où divers sujet ont pu être évoqués...

Benjamin Canevet (bravo pour son boulot de com', et merci pour son accueil !) n'avait pas menti dans son BoiteCast pour les efforts fait sur l'ambiance, l'éclairage, les stands : même si pour les prises de vue au naturel (sans flash) c'est plus délicat, ça le fait tout de même vraiment bien. Et d'ailleurs pour l'acoustique, la moquette a certainement contribué a atténuer l'ambiance sonore régnant dans le salon (du jeu vidéo) ;-)

Faire cohabiter, ou du moins juxtaposer les deux salons et donner la possibilité d'aller et venir librement entre les deux a été une très bonne idée. Faire découvrir le monde des uns, aux autres, et réciproquement : cela a plutôt bien fonctionné. Et pour quelqu'un comme moi qui apprécie profondément les deux univers, cela m'a permis de jongler entre les deux, selon l'humeur, l'état de fatigue, l'envie d'être plus au calme ou au contraire dans l'effervescence... En terme de répartition dans le hall 6, le monde des jeux occuppait grosso-modo 1/4 de la surface, contre 3/4 pour le salon des jeux vidéo. Certes, quand vous étiez dans un jeu demandant un peu de concentration, le fait d'entrendre le salon du jeux vidéo qui montait le volume de temps à autre; ce n'était pas des plus pratique. Mais bon, tout était dans une ambiance bon-enfant, donc ça passe.

Côté jeux de plateau, ce fût surtout l'occasion pour moi de pouvoir essyer Keltis sur le stand de la ludothèque de Boulogne (merci à Gaëtan pour ses explications), essentiellement à 2 joueurs. J'y reviendrai dans un autre article mais en synthèse, je revendrais bien mes citées perdues contre un Keltis ;-). Faire un petit âge de Pierre, rejouer à Expédition Altiplano sur le stand Matagot, avec toute la disponibilité que chacun reconnaît à Hicham... Bref, me prendre un petit bain ludique en somme. Le dimanche après-midi, l'espace forum m'a permis de découvrir un peu comment / dans quel contexte travaillaient des illustrateurs. Il y avait tellement de choses à faire qu'évidement, il fallait bien faire des choix ;-)

Côté jeux vidéo, si je devais caricaturer ce que je peux voir désormais, c'est qu'il y a deux mondes. Le premier où toute l'action se passe à l'écran, où l'on est scotché, complètement immergé dans un monde où les décors sont de plus ne plus réalistes, à jouer parfois en réseau, certes, mais où tout le coeur de l'action se passe DANS le jeu. Le second monde, et c'est probablement celui que j'affectionne d'avantage désormais, positionne d'avantage sa cible dans ce qui se passe hors du jeu (enfin hors de l'écran) en impliquant de plus en plus physiquement les joueurs, et où les graphismes ne sont plus une course au perfectionnement : un game-play plus fun, plus immersif, et souvent moins orienté compet'.

C'est d'avantage dans cette seconde catégorie que j'ai arrêté mon attention. Donc ce fût l'occasion de tester Samba de Amigo, revêtu de mon sombrero et des maracas (non, ce n'est pas mois sur la photo), de faire de la danse synchronisé avec les lapins crétin, de faire de la luge en vache (toujours dans les lapins crétin), de me déchaîner sur la piste de danse d'un DDR (version mega borne d'arcade), de se prendre pour un musicos à Guitar Hero (4), de confirmer que l'on est aussi nul que les candidats de la Star Ac'  grâce à Sing Star...  Bref, je trouve que ce sont les joueurs qui font intégralement partie de l'attraction, et cela fonctionne tant au niveau visuel dans un salon tel que celui_ci, que pour se fendre la poire chez soit dans son salon, entre amis.

Sur les autres stands, c'est d'avantage la course aux performances graphiques, les tensions dans des jeux de guerre, de courses, d'aventure... C'est la recherche de l'adrénaline. Et même si certains jeux peuvent encore m'intéresser, je ne vais plus aussi facilement me frotter à ceux-ci (parceque déjà trop chronophages à mes yeux), leur préférant généralement l'ambiance fun des jeux vidéo plus immerssifs qui finalement, redonnent la touche plus humaine qui me manquait dans les jeux de la  fin des années 90 (et qui a probablement du me pousser à me rapprocher des jeux de société soit dit en passant).

Bon, le point positif des autres stand des jeux plus réalistes on va dire, c'est qu'ils ont pour certains, misés sur des hôtesses qui ont la fâcheuses tendance à nous laisser la machoire pendouiller. Il doit visiblement falloir ces faire-valoir pour appâter nos chères petites têtes blondes (et surtout leurs papas sans doute).

Petite anecdote, avec mon apn compact, je me suis senti vraiment isolé : j'ai été assez surpris de voir le nombre de personnes avec des reflex numériques, ou à défaut des bridges (même si certains prenne des photos avec leurs portables, c'est visiblement beaucoup plus dans la tendance d'être hyper bien équipé en apn). Bref, c'est clair que ça a mitraillé à foison sur le salon. Je ne serais pas surpris que les reportages fleurissent à tout va cette année, sans compter le nombre de reporters vidéo qui arpentaient les allées. Je suis curieux de voir les résultats...

En synthèse, un très bon nouveau départ pour le monde du jeu, qui dans sa formule combinée avec le salon du jeu vidéo a également du sens. Ca lui donne même une certaine originalité permettant de drainer une population qui ne serait peut être pas venue voir ce qui se passe de l'autre côté du rideau. Ca fait plaisir de voir qu'en France, cela commence à se réveiller. Après la GenCon, voilà maintenant le monde du jeu qui j'espère va transformer l'essai lors des prochaines éditions, et (re)faire découvrir le monde des jeux de plateau / fig / rôle à un public plus large encore.

Bon, je vous laisse avec le reportage photos, pour lequel j'essayerai de prendre le temps de commenter si cela intéresse quelques personnes. Sinon pour rappel, vous avez déjà en ligne le reportage de M.Phal sur Tric-Trac. Et j'essayerai de mettre d'autres liens quand ces derniers seront disponibles...

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elnionio 04/10/2008 12:46

mais ou sont passé les photos des gorthyn babes ?

y'a toujours des photos de babes dans les reportages de salon de jeux vidéo.

Gorthyn 04/10/2008 18:30


Tu parles de quoi, de Babe ou de babes ?