La faille temporelle de 1971

Publié le par Gorthyn

Depuis début avril, je n'avais plus accès au net depuis chez moi. Ceci explique l'electro-encephallograme plat des parutions sur ce blog depuis une douzaine de jours.

J'ai tout d'abord pensé, cela va de soit, à une marabouteuse qui, refusant elle-même d'avoir ce moyen de communication moderne chez elle, m'aurait jeté un sort afin que ses cheveux retrouvent toute la vigueur d'une coupe au carré (réussie au demeurant)...

J'ai ensuite imaginé que cela pouvait être l'oeuvre d'un sorcier vaudoux, avide de photographies morbides du type "steack haché sanguinolant au ketchup dans sa baignoire", qui jaloux de ma boite de Metropolys parfaite, avec des tours parfaites, et des chiffres parfaitement gravés, aurait tenté par cette sombre coupure internet, de récupérer la suce-citée boîte de jeu, aidé par sa machiavélique complice connue dans le milieu sous le pseudo "Poulette Jouleussisse".

Mon enquête n'avançait guère (du reste, cela ressemblait à un crime parfait dans la mesure où il n'y avait aucun cadavre se cachant derrière le paravent de Garibaldi). Il y avait bien cet indice d'un homme voulant rentrer soit dans les ordres, soit faire autre chose... qui aurait dû me mettre la puce à l'oreille. Cela réduisait considérablement mon champ d'investigation, mais rien n'y faisait : je piétinnais encore et toujours.

Et ce matin, j'ai enfin eu la véritable explication à toute cette fichue histoire grâce à un mystérieux colis... Une boite de jeux perdue dans une faille temporelle m'est parvenue : le jeu Buteur, édité chez MB en 1993. Tout devenait clair à présent ! J'avais donc 15 ans, et à cet âge, je ne disposais pas d'internet ! Tout le puzzle s'assemblait clairement maintenant. Dieter et Paul qui n'ont jamais été foutus de comprendre ce qu'était un nombre premier, Alex le psycho-rigide qui s'empifrait de fraise-Tagada de la main gauche, et de cawouettes Iso 9001 de la main droite, Berni qui ne se pointait qu'à 14H à nos réunions de midi... Tout devenait logique et limpide !

Voilà, depuis hier, j'ai enfin à nouveau accès au net. Une seule énigme reste désormais à éclaircir : pourquoi Georges Brassens a déclamé que j'aurais 37 ans en 2008 dans sa célèbre chanson http://les.copains-davants.com/. Car j'avais beau retourner les éléments dans tous les sens, si je suis bien huître ascendant palourde, du signe du nem de surcroît dans l'astrologie chinoise, il était évident que je ne pouvais pas être né en 1971. Mais pourquoi diantre cette erreur de débuttant !? Y'avait-il là un message caché !?

Quoiqu'il en soit, le jeu buteur entre dans ma ludothèque, et devinez quoi, il peut se jouer de 2 à 4 joueurs. Moi qui cherchait un jeu pour les soirées du mercredi...

PS : désolé pour les lecteurs qui n'auront rien compris à ce billet. Pour ces derniers, seul les deux premières phrases ont un sens (j'ai vraiment eu une coupure de plus de 10 jours en ce début avril). Pour le reste, il semblerait qu'il s'agisse d'une sombre histoire de date d'anniversaire qui reste encore à éclaircir... Mais tout vient à point à qui sait attendre.... ;-)

Publié dans Divers

Commenter cet article

Elnionio 20/04/2008 18:39

Héé hooo, ça manque de mise à jour sur le site la.
Ca sent l'achat de Mario kart :o)

Gorthyn 20/04/2008 18:56


C'est pas faux... d'ailleurs j'y retourne de ce pas...
Aujourd'hui : farniente: photos et mario Kart !!! ;oP

Mais bon, avant le we prochain, faut que je le mette à jour ce bloh ;-)


tom-le-termite 16/04/2008 01:59

Le buteur... Wooooaaaa flash soudain... j'etais pas vieu non plus... et j'y jouais! rho lala... le coup de nostalgie...

Elnionio 14/04/2008 20:05

M'en fout si ma boite de metropolys n’est pas parfaite, c'est qu'elle a du vécu, une âme.
Mes pièces ne sont peut être pas carrées, parfaites, droites mais je les aime car elles sont faillibles, fragiles, avec des aspérités humaines et non complètement aseptisées comme les tiennes.

Après si Ystari veut bien m'envoyer les parfaites, droites et sans défauts je suis preneur aussi.

Gorthyn 14/04/2008 21:10


En fait, t'es bien qu'un vendu , enfin un faible qui se laisse ençorceler par la beauté... Tu sais, c'est surfait la beauté : une séance d'amazonia, des yeux bleux, et le tour est joué !  :oD