Exxtra [CR jeudi 3 mars]

Publié le par Gorthyn ...


Exxtra, de R.Knizia... Ah là là... Encore du pur bonheur pour peu qu'on se lâche vraiment dans la partie... Je n'arrive toujours pas à savoir si dans le même genre, je le préfère ou non à Can't Stop dans le côté prise de risque aux dés.

Je me rapelle de ma première partie, qui s'est déroulée il y a 4 ou 5 ans, lors d'une soirée organisée par une ludothèque de la région. Nous étions 6, et l'ambiance est montée crescendo autour de la table au point que pas mal d'autres personnes venaient voir ce qui se passait, et surtout, quel pouvait être ce jeu étrange, générant une euphorie aussi bruyante. Une fois notre partie terminée, beaucoup on voulu essayé et n'ont pas compris pourquoi nous avions tant ris, alors qu'eux, semblaient hermétique aux charmes du jeu...



En fait, comme pas mal de jeux d'ambiance, la plus grosse inconnue est bien entendu le vecteur clé : les joueurs eux-mêmes. Si on ne se laisse pas aller et que l'on cherche trop à vouloir gérer, ça ne donne évidemment pas la même atmosphère. Je me souviens également de parties mémorables à Il était une fois, un des ovnis préférés de ma ludothèque : ça peut être fantastique, un bien un comme soufflé qui tomberait parfois même avant d'être monté ;-)


Pour finir la soirée, on cherchait donc un jeu simple, léger, et fun si possible... Exxtra est sorti logiquement de ma ludothèque.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas trop les règles, il s'agit à la base d'une course (le premier parvenant à faire faire le tour du plateau à son pion à gagné) dans lequel vous allez avancer non pas directement à l'aide des chiffres indiqués (comme aux petits chevaux), mais par le PARI que vous allez faire sur la combinaison de vos 2 dés par rapport à vos adversaire...

Il y a 6 emplacement possibles, numérotés de 0 à 5. En plaçant un vos dés sur l'une de ces cases, vous aurez la possibilité, au tour suivant (une fois que tous les autres joueurs auront joué à leur tour donc) d'avancer votre pion du nombre de cases correspondants SI vos dés n'ont pas été ejectés du plateau par un jet adverse plus fort que le vôtre.

Vous avez la possibilité de l'ancer autant de fois vos 2 dés pour tenter d'obtenir un meilleur jet TANT que vous n'obtenez pas une croix... qui vous fera reculer d'une case et vous fera passez votre tour... (si vous en obtenez 2... c'est dingue vous allez me dire, mais recule de 2 cases...).

Si vous obtenez des doubles (de valeur 1, 2 ou 3) vous avancer directement d'autant de cases sur le plateau. Le premier dé est numéroté de 1, 2, 3, 4, 7, X. Le second : 1, 2, 3, 5, 6, X).



Dans la règle de base, parrapport à l'exemple ci-dessus, le jet de dés bleu (51) peut être placésur n'importe quelle case libre (5, 3, 1 ou 0). Si ce jet est placé surla case 0 ou 1, le jet jaune (33) sera éjecté de la piste des paris carle nombre indiqué est inférieur au jet bleu qui serait placé en dessousde lui. Si le joueur bleu décide de placé son jet sur la case 3, lesdés jaune restent en place (case paris 2), et le jet rouge (76) reste également puisque d'une valeur supérieur. Si quand son tour reviendra, le joueur bleu a toujours ses dés sur cette case 3, il pourra donc avancer d'autant son pion. Il peut très bien tenter également la case 5en espérant qu'aucun autre joueur, durant le tour à venir n'égale ou nedépasse son jet de 51, car sinon, ses dés seront obligatoirementéjectés du plateau. Bref, à vous de parier, d'estimer quel sera la meilleur utilisation de vos jets de dés.

Dans la variante que je vouspropose, on applique les mêmes règles sauf sur un seul point : il n'estpas possible de poser sa combinaison de dés au-dessus d'un meilleurjets déjà en place sur la table des paris. Autrement dis, dansl'exemple de la photo ci-dessus, il n'est pas possible de poser le jetbleu (51) sur la case 5 car les dés rouges (76) sont sur une caseinférieure (ici, la case 4). Et là, je vous garanti que la différence est de taille : il est désormais possible de verouiller le plateau pendant un tour afin d'obliger vos adversaires à relancer leur dés ou se contenter de paris beacoup plus modestes... A tester, vous ne le regretterez pas ! Cette variante nous est appara en ayant mal compris les règles originales... Et finallement, nous l'avons totalement adoptée !



Lors de cette soirée, nous avons commencé nos premières manches avec les règles d'originies. Les parties se suivaient, plaisantes, mais sans vraiment déclencher un enthousiame éclatant non plus...

Au boutde 3 ou 4 manches (qui n'ont duré que 5 à 8mn chacune), on décider deretester avec lcette variante un peu plus warrior que la version debase (qui, il faut le reconnaître, est plutôt genre Bisounours, si, il faut le reconnaître quand même;-) .... Et là, l'ambiance était nettement plus tendue autour de la table, les interractions plus fortes, le choix de relancer les dés ou de sélectionner un paris moins ambicieux beaucoup plus délicat à faire... Bref, plus motivant et intéressant à mon goût.


Nicolas n'a pas eu de chance... Pendant quasiement toutes les parties,il n'a pas fait de très bons lancés. Si à Exxtra, vous ne faites pas detrès bons lancés, vous pouvez tenter de jouer prudemment en choisissant des paris peu élevé (1 ou 2). Et c'est là aussi un des aspects très intéressant : même si on fait des lancés pourris, on a la possibilité de s'en sortir... Voir si on cherche toujours à en vouloir plus ou assurer. Mais bon, quand on fait de très bons jets, c'est sûr que ça simplifie grandement la tâche...

Nicolas donc (ici avec les dés noirs), n'a pas eu de très grands lancés de dés. Et les 3 seules fois où il parvient enfin à faire plus de 70 (deux fois 73 et une fois 75), ils'est retrouvé éjecté dans la seconde qui a suivi par Laurie(dés rouges), qui réalisait exactement la même valeur, en jouant jsute après lui !

Incroyable, tout simplement incroyable, voir inimaginable... Heureusement, photos à l'appuis, nous avons la preuve afin de compatir à cette grande tristesse... ;-)



Accès à un autre jeu de la même soirée : Carcassonne la Cité

 

 

Publié dans CR de soirées jeux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article