Niagara [CR du 29 octobre 2005]

Publié le par Gorthyn

Niagara, l'un de mes cadeaux de noël 2004...

Voici deux nouvelles parties au compteur en ce qui me concerne. Je me fais toujours autant plaisir à y jouer, que ce soit avec des joueurs réguliers ou plus occasionnels.

Il a le mérite de s'expliquer relativement bien, d'être assez accessible, d'avoir un visuel superbe, avec un mécanisme d'écoulement du torrent relativement bien rendu et ludique.

Bref, si au début de ma découverte de Niagara (il y a de ça presque un an maintenant), je craignais un peu sur sa durée de vie (comme visiblement pas mal d'autres joueurs l'ayant exprimé sur le net), je suis heureux de pouvoir constater aujourd'hui qu'il n'en est rien.

J'ai dû jouer une dizaine de parties, et je ne pense toujours pas que je m'en lasserai dans les futures parties. Je restais sur une victoire lors de ma dernière partie cet été. Je me mets comme à l'accoutumé un peu la pression tout seul, juste histoire de me motiver pour continuer une série de victoire. Bon, ça ne dure jamais bien longtemps ces séries, mais bon, c'est toujours sympathique de se poser un petit challenge psychologique en début de partie.

Je ne saurais trop le répéter, à Niagara, il faut y aller molo-polo avec les gros mouvements de pagaies. Il faut toujours s'en garder une, voir deux tuiles de forte puissance en cas de pépin. L'erreur commune lorsque l'on découvre le jeu étant au contraire de se dépêcher d'aller récupérer une ou deux pierres en utilisant le moins de tours possibles.

L'image « http://idata.over-blog.com/0/00/53/43/div/cr/2005/t4/2005-10-29-st-julien/29_octobre_2005__021.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs. L'image « http://idata.over-blog.com/0/00/53/43/div/cr/2005/t4/2005-10-29-st-julien/29_octobre_2005__023.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.



Certes, la satisfaction est là, les deux premoères pierres trônes royalement dans votre butin, mais commence à alors une période plutôt noire où vous peinez comme un malade à survivre dans le courant... Et ce, jusqu'à ce que l'on ait utilisé toutes ses tuiles (7) avant de pouvoir les récupérer pour une nouvelle série. Et parfois, il est déjà trop tard car un joueur plus aguéri aura éventuellement pris une bonne option en cette fin de première série.

Il faut également savoir s'adapter : les conditions de victoires étant au nombre de 3 (soit une pierre de chaque couleur, soit 4 pierres d'une même couleur, soit 7 pierres de couleurs quelconque), il ne faut surtout pas s'enfermer dans un objectif fixé en début de partie, mais savoir identifier le chemin le plus court pour arriver à l'une de ces 3 manières de gagner.

L'image « http://idata.over-blog.com/0/00/53/43/div/cr/2005/t4/2005-10-29-st-julien/29_octobre_2005__024.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs. L'image « http://idata.over-blog.com/0/00/53/43/div/cr/2005/t4/2005-10-29-st-julien/29_octobre_2005__025.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.



Ce qui est sympathique, c'est évidemment quand la progression des joueurs dans la partie est serrée. Notre première partie, par méconnaissance du jeu de mes adversaires, fût une partie pour se mettre en jambe. Ma victoire n'avait bien entendu aucune saveur, même si la partie m'a procuré toujours autant de plaisir. La seconde partie fût nettement plus tendue.

Sur les 4 joueurs, nous étions 3 à n'être plus qu'à une seule pierre de la victoire. Sur des objectifs différents, Fabienne, Eric et moi-même étions donc réellement dans la (même) course. Je fais une erreur d'estimation qui aurait pu me couter cher, très cher. J'aurais en effet pû voler plus habilement un canoë et terminer le tour suivant. Mais le coup d'oeil me manqua sur le coup. Il me faut à présent aller recherche un autre bijou, mais Eric risque de me damier le pion.

L'image « http://idata.over-blog.com/0/00/53/43/div/cr/2005/t4/2005-10-29-st-julien/29_octobre_2005__027.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs. L'image « http://idata.over-blog.com/0/00/53/43/div/cr/2005/t4/2005-10-29-st-julien/29_octobre_2005__022.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Je tente une manip pour le voler, mais de part l'ordre du tour de jeu, je me refais voler dans la foulée. Et là, ce qu'il manque, c'est d'arriver à identifier si les joueurs ont assez de recul ou non pour anticiper les coups. J'aurais donc dû anticiper un coup de plus, mais c'est trop tard pour ce fameux bijou. Nous revoilà tous les 3 à égalité.

Il va falloir jouer encore plus serrer, et bien prendre en compte l'ordre du tour des joueurs. Car sur l'ensemble des parties que j'ai déjà pû jouer, c'est souvent par une mauvaise appréhension du tour de jeu (qui commence / termine, etc...), que les parties se sont souvent jouer. Comprenez que dans le même tour, un autre joueur aurait pu terminer. Cette petite expérience d'appréhension du tour de jeu me sauvera lors de cette seconde partie pour rapener à bon port les bijoux nécessaire pour me faire gagner.

Je me dis maintenant qu'il serait peut être temps que je m'entraîne sur BrettSpielWelt finalement, afin d'aller un peu plus loin dans le jeu, en terme de joute de canoë s'entend ;-). En tout cas, Niagara reste pour moi l'un des bon jeu qui aura animé mes soirée lors de cette année 2005.

Publié dans CR de soirées jeux

Commenter cet article